Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/01/2014

Chaque jour est un piège tendu

Sans repères, les ravines des rues défilent, identiques. Les portes et les fenêtres, les vitrines habitées, n'offrent aucun secours. La neige sous les réverbères palpite comme les fleurs de pavot au vent de la nuit. Ce qui advient entre deux suites éperdues ajoute à son pressentiment. Personne ne l'attend dans la ville. Chaque jour est un piège tendu.

Hubert Haddad, Opium Poppy

xIMG_6376 bulgarie2.JPG

Publié dans Bulgarie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.