Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/05/2011

Bon, faut qu'on se parle.

Bon, faut qu'on se parle.

On s'est déjà parlés, je sais que vous pouvez comprendre. On est pas normaux et entre gens pas normaux, ça aide, on se comprend. Les gens normaux en revanche, ils se comprennent pas. Si, si. Cherchez pas, c'est pas de ça que je veux parler, ce serait trop de problèmes.

En fait, je suis assez fatigué. Pas au sens "lassé", vraiment au sens "fatigué". Mais j'aime ce blog, je veux quand même continuer. Je vais juste publier quand je veux, voilà, et dans les prochaines semaines pas tous les jours. Pour souffler, car trop de choses sur le feu.

C'est un pas, pour moi, vous savez, de dire "on se calme". En général Thomas il continue. Et ben là, non. Bravo, Thomas.

Ceci dit j'aime notre perversion commune donc si parfois vous apercevez que les publications se sont par trop espacées, et bien dans ce cas, réclamez, faites une manif, on appelera ça le printemps des portes.

Tenez, une porte, ouverte, pour laquelle je vous remercierai de remercier Catherine et la Corse.

porte, corse

Publié dans Corse | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : repos, portes, continuer, gens normaux | |  Facebook

Commentaires

je dis respect. Si les portes deviennent plus rares elles n'en seront que plus précieuses. On ne perdra rien au change.

Écrit par : marie | 02/05/2011

Merci !

Écrit par : thomas p | 02/05/2011

Ne vous prenez pas les portes dans la tête ça fait mal
puis nous aurons plus de temps pour des commentaires.

Écrit par : dominique | 02/05/2011

Je dis bravo. Etre à l'écoute, s'écouter, savoir freiner, faire une pause, on ne perd rien ... au contraire. fuerza Thomas

Écrit par : Anouck | 03/05/2011

au début, j'ai cru voir une porte de tombeau. Ben t'as raison, bloguer doit rester un plaisir. A+

Écrit par : Mr Choule | 03/05/2011

Merci à tous !

Écrit par : thomas p | 03/05/2011

c'est très antique , il faut préserver ces choses précieuses

Écrit par : touten | 04/05/2011

cette porte là..elle s'ouvre quelque part à Bastia dans un dédale coté citadelle. J'ai même cru un instant, oh très court l'instant, qu'elle allait m'ouvrir ses bras mais bon, bref, .. l'instant est passé. Il a couru son chemin et a pris un bateau . Moi,j'aurais préféré qu'il se jette à l'eau.
C'est comme cela, la grace de l'instant. Ne le perds pas de vue, Thomas mon Ami et surtout, continues à l'écrire ce blog. Au fil des instants..............

Écrit par : catherine | 09/05/2011

Catherine, s'il a couru son chemin et a pris le bateau, c'est qu'au fond il marchait sur l'eau et qu'il valait mieux ne pas le suivre. Trop facile de faire semblant de s'y jeter après, enfin, bon. Toujours facile de voir midi à sa porte, quoi.

Et... merci ;)

Écrit par : thomas p | 09/05/2011

Les commentaires sont fermés.