Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/02/2011

Victor, merci.

Tu m'avais déjà envoyé une carte postale, il y a quelques temps. Sympa.

Et puis cette histoire de porte et d'oeil, là, dessous, tout ça pour rappeler à tout le monde qu'il faut aller au Périscope demain à 17h.

Merci, Victor.

Ils donnèrent aux murs l'épaisseur des montagnes ;
Sur la porte on grava : " Défense à Dieu d'entrer. "
Quand ils eurent fini de clore et de murer,
On mit l'aïeul au centre en une tour de pierre,
Et lui restait lugubre et hagard. " O mon père !
L'oeil a-t-il disparu ? " dit en tremblant Tsilla.
Et Caïn répondit : " Non, il est toujours là. "

Victor Hugo, La conscience

PS: je précise que Victor reste responsable de son oeil, le mien n'a rien à voir avec la conscience.

 

victor hugo, l'oeil, conscience, porte, l'oeil crie

Publié dans Rhône | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : victor hugo, l'oeil, conscience, l'oeil crie | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.