Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/02/2011

chatière pour sangliers prise en flagrant délit dans le noir avec un flash blanc

chatière pour sangliers

Publié dans Corse | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : chatière, sangliers | |  Facebook

Commentaires

... sanglière nocturne alors?

Écrit par : audrey | 17/02/2011

Sanglitière sanglitière !!!! bon sang

Écrit par : dominique | 18/02/2011

oups!.. évidemment, sanglitière est beaucoup plus parlant

Écrit par : audrey | 18/02/2011

Adoptons ce mot, sanglitière, c'est merveilleux !!!
Et on écrira: "Interdit aux chats !"

Écrit par : thomas p | 18/02/2011

Sanglitière, j'allais le dire ;)
A quand des photos de chiénière, de lapinière, de hérissonnière, de pucetière, etc ???

Écrit par : Amélie D | 20/02/2011

Je commencerais sans doute, pour des raisons de commodités, par des photos de serpillères :)))

Écrit par : thomas p | 20/02/2011

Bien sûr et nous sommes tous d'accord pour l'humain (l'homme) on ne dit plus hommitière mais porte(s)
Pourquoi je ne sasis pas mais portes

Écrit par : dominique | 21/02/2011

Alors au contraire, peut etre que l'on dit porte justement pour exprimer qu'on ne sait pas dire autrement. Que c'est une obligation de le dire, mais qu'on ne sait pas le dire. Alors voilà. Du coup, vaut quand même mieux être sanglier. Sauf pendant la chasse, car pour le sanglier moyen, la probabilité de passer la sanglitière les pieds devant est relativement élevée.

Écrit par : thomas p | 21/02/2011

De ce fait Thomas se pose à nos esprits esbaudis une nouvelle question
comment nommez les cercueils à Sanglier, j'oserai peut être "pâtés ou saucissons ou daube
enfin voila

Écrit par : dominique | 22/02/2011

:))))
Ou sanglitière-impasse !!!?

Écrit par : thomas p | 22/02/2011

ou ...ventre d'Obélix? c'est pas là qu'ils finissent tous?

Écrit par : audrey | 22/02/2011

non, j'en mange aussi !

Écrit par : thomas p | 23/02/2011

Les commentaires sont fermés.