Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/12/2010

Le phare

Qu'il vous éclaire, qu'il vous guide, pour autant gardez le choix de votre route. Dans le jour ou dans la nuit.

Merci à labricotier pour la porte

xbretagne7.JPG

Publié dans Bretagne | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : porte, seuil de la nouvelle année | |  Facebook

Commentaires

A nouveau le bleu! la couleur de la fonction transcendante celle qui relit les hommes aux Dieux, il y aurait ici sur ce blog un grand initié Thomas est ce vous?

Écrit par : dominique | 01/01/2011

étrange ce rendez-vous journalier avec une porte ! On guette son arrivée ; on ne peut empêcher une pointe de déception lorsqu'elle n'est pas là à l'heure. On y retourne en se demandant comment elle sera aujourd'hui : aura-t-on envie de l'ouvrir, sera-t-on curieux de voir ce qui se cache derrière ?
"tu n'as rien d'autre à faire ?", vas-tu me dire. Mais si justement ! et pourtant ...

Écrit par : marie | 02/01/2011

@Dominique: Je ne suis qu'un pauvre messager, les portes bleues que vous avez relevées me sont envoyées secrètement sur le fil du rasoir web par une inconnue que je remercie à chaque fois. En tant qu'initié, je ne suis qu'un "malgré moi" !!!

@Marie: Alors dans ce cas attention Marie : tu es plus malade que moi encore. Or les médecins sont déjà inquiets sur mon cas ! Bon, ce n'est pas si grave... je l'aime bien, moi, ta maladie!
Plus sérieusement, il n'y a plus d'heure... autrefois, c'était 21h, maintenant c'est quand je veux... mais je n'ai pas encore touché au "une fois par jour".

Écrit par : thomas p | 03/01/2011

hopopop, hein ? quoi ? qui parle du bleu ? J'ai du blanc également, non mais !
:)))

Écrit par : labricotier | 03/01/2011

Au pauvre messager qui n'est que malgré lui, je balance des blancs !

;)

Écrit par : labricotier | 03/01/2011

je tremble devant telle menace !

Écrit par : thomas p | 03/01/2011

Les commentaires sont fermés.