Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/12/2010

Il faut toujours choisir

- Il vous faut donc, selon la progression, un espace de plus en plus vaste autour de chaque statue ?

- En effet, mais nous ne conservons pas tous les plants. Nous devons en détruire lors de chaque passage, comme notre doyen a détruit celle que vous considériez tout d'abord.

Je me tournai vers le vieil homme.

- Il me semble que c'est là un aspect bien cruel de votre tâche.

Il opina:

- Sans doute, sans doute, mais il faut toujours choisir. Et il faut bien choisir, savoir reconnaitre l'ébauche qui mérite de se développer, celle qu'on a encore jamais vue, la promesse d'un chef d'oeuvre rare. Il n'est pas possible de laisser venir à terme tout ce qui naît et s'efforce de croître.

Jacques Abeille, les jardins statuaires.

xDSCF7020 [640x480] (2).JPG

Publié dans Rhône | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : porte, pousse, plant | |  Facebook

Commentaires

.... j'adore!
....je parle du texte, pas de la photo... et de toutes les portes qui resteront à jamais fermées, à tord des trésors cachés derrière... et de toutes les autres ouvertes pour lesquelles certaines laisseront aussi découvrir une banalité navrante

Écrit par : audrey | 23/12/2010

Oui, oui, oui... t'es arrangeante, toi!
Très beau roman, en tout cas !

Écrit par : thomas p | 23/12/2010

Oui Bon hein soyons juste Thomas vous êtes injuste! sisi
Comment commenter un pareil texte, trop peur de faire le troll

Écrit par : dominique | 23/12/2010

Je ne suis pas injuste, je suis ironique !!!

Écrit par : thomas p | 23/12/2010

!!!
oui, ironique c'est sûr... un peu injuste aussi
peu de commentaire possible, j'aurai eu une préférence pour une table ronde ou une dissertation avec cette invitation à toujours choisir

Écrit par : audrey | 24/12/2010

Oui d'accord une table ronde ce ne serait pas de la camelote
je participe

Écrit par : dominique | 24/12/2010

Et bien... faites comme chez vous !!! Je mets une bouteille sur la table.

Écrit par : thomas p | 27/12/2010

Les commentaires sont fermés.