Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/09/2010

Porte-guigne, porte bonheur

xDSCF7110 [640x480] (2).JPG

Je veux parler de tout ce qui nous démoralise, de la poussière d'étoile morte sans prévenir à celle qui fait comme du plâtre sur le paillasson marron. Désagréable sur la dent, sous le palais.

Mais aussi, vous allez dire, pas malin de mastiquer le paillasson. Faut pas s'étonner après que les choses nous déplaisent. Moi je dis: on est responsable de ce qu'on mange.

Frappez à la bonne porte, comme on dit. Allons. Le flair, pour le charme et la peur, n'est pas si faillible.

Parfois sur la paillasson, il y a une bouteille de lait, un sac de prunes ou de tomates, on peut toujours emprunter. Suffit de rendre après.

Parfois il y a un chat qui dort. Ne l'empruntez pas, ne le mangez sous aucun prétexte, laissez le dormir.

Parfois il y a un fer à cheval. Prenez la chance d'une caresse sur son métal si vous y croyez, et partez avec elle, de peur de finir à genoux à révérer un bête fer à cheval...

 

Publié dans Corse, Porte-X | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : porte-bonheur, porte | |  Facebook

Commentaires

photo qui ne serait qu'une photo de porte parmi les 1500 autres, mais il y a le texte, que je découvre ce matin seulement, et qui change tout. Tant de choses devant cette porte ! ... Et derrière ?

Écrit par : marie-couz | 04/12/2010

Ben Marie... tout le reste !!!

Écrit par : thomas p | 05/12/2010

Les commentaires sont fermés.