Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/06/2010

De la méchanceté maladive des sacs en plastique

Je ne vais pas vous faire une chronique à la Desproges sur la méchanceté du cintre ou sur la perversité du fil rouge qui sert à ouvrir le paquet d'emmenthal. Tout le monde a sa pudeur, tout le monde a son humilité, même moi.

Mais c'est tentant. Car Bern, merci pour ce don de photo à MàsP, vraiment bluffant: il permet carrément d'ouvrir un vrai procès criminel.

Qu'en dire ? Et bien: soit le sac a la méchanceté de souligner le boitillement ostentatoire de cette porte très digne dans l'âge avancé, soit il a la responsabilité de l'avoir fait lui même, peu à peu au fil des minutes précipitées comme des années d'histoire, fait basculer vers la gauche.

Dans les deux cas, je dis, le sac est coupable.

A bas le sac. Condamné. Ouh. Méchant.

Toute cette méchanceté sur Terre, vraiment... insupportable.

Que chacun lui dise sa peine. Et ne recule point.

Il faut une justice exemplaire.

x050.JPG

Publié dans Drôme | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : justice exemplaire, sac plastique, porte | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.