Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/06/2010

Je répète: ceci n'est pas une collection

Non, MàsP n'est pas une collection de portes. Je m'explique.

Et en passant je remercie Audrey (une visiteuse silencieuse) de m'avoir fait accoucher de ces idées importantes pour moi, que j'avais dans ma chair passionnée mais pas dans mes neurones convaincus de bien penser, incapables qu'ils étaient de s'expliquer.

Dans les pages de MàsP, j'avais déjà averti: "Non, ce blog n'est pas la version en ligne d'une prodigieuse collection. Car ce n'est pas une collection et je ne prétends aucunement avoir à m'en expliquer. Mais puisque la question vient souvent (ou plutôt la qualification hasardeuse de "collection", justement), vous trouverez une explication dans tous les items qui suivent... et qui prouvent que ce n'est absolument pas une collection."

Suivent justement des items qui parlent de tout sauf de la magistrale question...

D'abord: je m'y connais en collection, vu que gamin je collectionnais les timbres (ça fait toujours bien dans les explications de commencer par dire qu'on est expert, vu que je me sens toujours un peu faible, j'aurais tort d'en faire l'économie).

Bien. Prenons un dictionnaire qui a la bonne idée de définir le mot "collection". Facile, c'est une idée qui vient à beaucoup de dictionnaires. Celui-ci, pour ce court exposé hautement démonstratif, suffira largement. Il dit:

Définition

collection, nom féminin
Sens 1 Réunion d'objets d'un même type.
Sens 2 Série de livres, de publications ayant une unité entre eux [Littérature].
Sens 3 Ensemble des modèles crées par un couturier pour chaque saison [Couture].

Synonymes

accumulation, album, amas, assemblage, assortiment, choix, compilation, ensemble, herbier, médiathèque, réunion, ribambelle, sélection, série, vitrine.

Je passe vite sur les synonymes car le premier qui traite mon site d'amas assemblage herbier médiathèque, il mérite un traitement de haut vol de bois vert. Je dis même pas.

Pour les définitions, remarquez que je n'hésite pas à livrer une bataille frontale, vous devez me sentir furieusement en danger face à ces quelques mots bien téméraires. Vous m'attendez sur le gond-tournant, vous avez raison, c'est de bonne guerre.

Mais.

Pour moi les objets présents ici ne sont pas du même type. Leur commune appellation sous le vocable porte recouvre une pluralité infinie d'esthétiques, de situations, de symbolismes, de réalités d'un moment vite écrasé par le suivant, de prétextes.

Pour moi il ne s'agit pas plus d'une série mais d'un cheminement, pour ce qu'il a de chaotique, titubant, favorisant tous les grands écarts plutôt que les pas sournoisement comptés dans une perspective quelconque.

Pour moi, la plus proche définition parmi cette collection de définitions (Na!), c'est la troisième, que vous trouviez la plus improbable (sûrs que vous étiez des deux premières pour me faire tomber de mes grands chevaux) sur le côté couture, sans toutefois se confondre avec cette étrange voisinage esthétique.

Je m'arrête pas en si bon chemin. Hallali il faut.

Il n'y a dans ma démarche aucune logique accumulative, seulement un fil inconstant, au pire un calendrier (une porte par jour, c'est faire d'une porte un jour).

Tiens, un calendrier, c'est une collection de jours ? De semaines ? De mois ? Et ben non, c'est comme ça.

Les portes sont des prétextes, mais des prétextes de premier plan: présentes à tous, partout, mystérieuses. Toutes les portes sont admissibles, oui Audrey, comme dirait Olivier sortons du cadre, c'est parfait je vais arriver à citer tout le monde, sans m'oublier moi car justement j'ai déjà, parfois, publié des portes qui n'en sont pas tout à fait: les boites aux lettres, les chatières, les portes de placard ou les couvercles de boites de sardine auront potentiellement toutes leur heure de petite gloire par ici [Note: je m'aperçois avec désarroi que ces portes décalées font partie des quelques billets que, en 4 ans d'activité et pour des raisons de moi inconnues, j'ai effacés, mais j'en republierais].

Histoire d'anéantir votre dernier argument en stock, je précise que le classement géographique que je propose sur MàsP, s'il peut favoriser une perception de collection, ne vise qu'à vous permettre une approche touristique, sachant que pour le reste, ce qui compte, c'est:

Tous les soirs, à 21h, une porte.

Voilà. Vous trouverez tout cela peut-être vaguement prétentieux.

Mais c'est juste un parti pris. Et c'est tout ce qui compte.

C'est pas une collection.

Le redîtes pas sinon je vais me fâcher.

Ceci dit vous n'êtes pas obligés de voir du sang dans le rouge de la porte de ce soir.

xDSCF7065 [640x480] (2).JPG

Publié dans Gard | Lien permanent | Commentaires (26) | Tags : porte, collection, photo, pas du tout, cheminement | |  Facebook

Commentaires

Des portes? mais où?

Écrit par : Sophie | 08/06/2010

!!!!!!

Écrit par : thomas p | 08/06/2010

que retour, Sophie !!!

Écrit par : thomas p | 08/06/2010

Pourquoi tant d'énergie pour lutter contre un seul mot ?

Écrit par : Ballaké | 09/06/2010

parce que 'certains' emploient la même énergie à taper sur le clou du même mot !!! et que je veux gagner !!!

Écrit par : thomas p | 09/06/2010

Hum ... un peu comme dans fort boyard alors ?

Écrit par : Ballaké | 09/06/2010

fort boyard?
c'est une collection, fort boyard ?

Écrit par : thomas p | 09/06/2010

Non, quoique ... enfin il y a un truc avec un clou et des gens qui essayent de l'enfoncer. Marie pourrait te raconter.
Entraine toi je suis fort en clou !

Écrit par : Ballaké | 09/06/2010

Ils essayent pas, je crois qu'ils ont réussi. A ce qu'on m'a dit.

Écrit par : thomas p | 09/06/2010

oui, mais a t-on jamais assez enfoncé un clou ?

Écrit par : Ballaké | 10/06/2010

ça m'irait

je la repeindrai aux couleur de nature

Reste à voir l'intérieur et l'alentour

Il y a du voisinage autour

Parce que sinon c'est bien monotone

la soliture l'hiver à la campagne !

On peut-rêver !

Écrit par : Marie-Lise EHRET | 12/06/2010

Allez un petit sourire
ça évitera de penser
a la pince sainte tenaille
et au clou mal visionné !


La jeune fille

Un jour que j’étais seulettte,
Seulette avec mon berger
Ma mère est venue me dire
Qu’il y avait du danger.

Comment voulez-vous que je file
Et ne puis pas toujours filer !

Ma mère est venue me dire
Qu’il y avait du danger,
Elle ne fut plutôt partie
Mon amant m’a embrassée.

Comment voulez-vous que je file
Et ne puis pas toujours filer !

Elle ne fut pas plutôt partie,
Mon amant m’a embrassée.
Je ne l’ai point dit à ma mère,
Je l’ai dit qu’à mon curé.

Comment voulez-vous que je file
Et ne puis pas toujours filer !

Il m’a donné pour pénitence
De souvent recommencer,
Allez donc mes jeunes filles,
En confesse à notre curé.

Comment voulez-vous que je file
Et ne puis pas toujours filer !

Allez donc mes jeunes filles
En confesse à notre curé,
Il vous donnera des pénitences
Bien faciles à pratiquer.

Comment voulez-vous que je file
Et ne puis pas toujours filer !


Marie-Lise EHRET

Écrit par : Marie-Lise EHRET | 12/06/2010

@MLE: j'ai parfois envie de dire "quel rapport?"... mais je l'avoue: quelle question !!!

Écrit par : thomas p | 13/06/2010

Le rouge cardinal ?

Écrit par : Ballaké | 13/06/2010

ah oui!!!

Écrit par : thomas p | 14/06/2010

Par contre là cette une collection de vers à soi, non ?

Écrit par : Ballaké | 14/06/2010

Correction ... mille pardons et deux avè pater ...

Je disais donc : "Par contre là, c'est une collection de vers à soi, non ?"

Écrit par : Ballaké | 14/06/2010

bon, il faut que je m'habitue à ce que les questions ne soient pas toujours pour moi !

Écrit par : thomas p | 14/06/2010

donc pour résumer, ce n'est pas une collection...mais qu'est-ce...le couvercle de boite de sardine, j'en ai aussi un qui attend!bon week-end. cathy

Écrit par : virjaja | 26/06/2010

mais .... est-il si nécessaire que ce soit quelque chose !!!!!!?????????
une démarche, une ouverture, un défilé de possibilités vitales, voilà !!

Écrit par : thomas p | 26/06/2010

ah ben mince alors.....Me voilà avec 80 raisons de revenir demain lire ce que tu as sur le cœur Thomas !

Écrit par : labricotier | 30/06/2010

??????!!!

Écrit par : thomas p | 30/06/2010

Quoi "?????" si tu poses des questions Thomas, comment veux tu que je m'attaque a tes 80 ?

Écrit par : labricotier | 30/06/2010

je n'y suis plus !!!
quelle est cette histoire de 80?!!!

Écrit par : thomas p | 30/06/2010

Sauf erreur de ma part, c'est la première fois que je vois 80 lignes à lire ici, enfin 81 lignes si je compte le titre de l'article :)

Écrit par : labricotier | 02/07/2010

@labricotier: et ben...! quand on aime on compte pas !

Écrit par : thomas p | 02/07/2010

Les commentaires sont fermés.