Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/07/2010

Résumé coupable

Rien à voir avec la porte.

Rien à voir avec la presse gratuite devant elle, quoique.

Je partage avec vous ce soir une obsession, celle de ce sacro-saint devoir de synthèse qui vire au court-circuit. Celui des médias ou de tout ce qui se rapproche de la sphère médiatique.

C'est bien de résumer des sujets, des dossiers, des affaires.

Bien sûr, car on ne peut pas être informé de tout, car on ne peut pas tout lire, et donc on ne peut pas tout nous dire...

Mais je me dis, des fois, sans faire génériquement le procès de l'auteur du résumé... je me dis que la simple idée de résumé, toute démocratique qu'elle soit (en ce qu'elle permet l'accès au plus grand nombre d'une information donnée), est potentiellement coupable. Car elle biaise, raccourcit, decontextualise. Qui plus est, un résumé donné devient ensuite le maître étalon auquel tous ceux qui vont être produits ultérieurement vont se référer, ou s'inspirer secrètement. Dans un sens ou dans l'autre. Personne ne s'interessera plus au sujet dans sa globalité.

Ce qui veut dire que, pour que la démocratie reste viable, il faut qu'une multiplicité de "résumés", personnels, circulent dans la nature, c'est aussi vital que la diversité des points de vue.

Et que donc, application immédiate pour tout le monde (allons!), lorsque l'on a eu accès à quelque chose, surtout quelque chose qui a peu d'écho médiatique, il faut le dire, le résumer à sa sauce, selon sa sensibilité, sans chercher à savoir ce qu'en disent les autres. Chercher en soit ce que l'on en retient, ce que cela a éveillé en nous et que l'on peut partager, avant même de dire ce que l'on en pense.

En fait, c'est essentiel.

xPhoto0348 [640x480].jpg

Publié dans Rhône | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : porte, résumé, coupable, information | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.