Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/05/2007

Amok

medium_200607Corse0549RteVersGhisoni_Ghisoni_x.2.jpg

"Ne vous avisez pas de me suivre ou de vous occuper de moi… Vous le regretteriez."
Et déjà la porte claquait derrière elle.

Stefan Zweig, Amok

Publié dans Corse | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : Stefan Zweig, Amok | |  Facebook

Commentaires

Amok... folie meurtrière...
Sauve qui peut !

Écrit par : kl loth | 08/05/2007

Non, non, vous pouvez revenir... tout va mieux...

Écrit par : Thomas P. | 08/05/2007

Tiens je l'ai pas lu celui-là.....
Ou alors : pousser la porte, c'est tourner la page ?

Écrit par : zelda | 15/05/2007

Les commentaires sont fermés.