Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/04/2017

Guet-apens

xDSCF4083 [640x480] (2).JPG

Publié dans Rhône | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

04/02/2016

Ce couple

Ce couple, ce maudit couple, est venu s'abriter un soir de pluie dans le temple. Cela arrive souvent et je n'ai pas l'habitude de m'en formaliser car qui sait si deux qui entrent par accident ne recevront pas dans le Lieu Saint le signe dont ils ne se savaient pas en quête? Qui peut juger de ce qui guide les pas des hommes aveugles? J'ai bien vu que ceux-ci n'étaient pas des croyants; ils n'avaient ébauché aucun geste rituel en entrant ni en s'avançant vers le chœur, mais leur expression était assez recueillie et, événement assez rare, ils s'intéressaient à l'aspect de l'édifice. L'homme montrait à sa compagne notre plafond dont la teneur religieuse malheureusement m'a toujours paru douteuse, mais qui est probablement une grande oeuvre d'art. Je les voyais bien puisque je me tenais à la tribune; je venais de quitter l'orgue. Eux ignoraient ma présence car j'étais dans l'ombre au-dessus d'eux et retenu de me manifester par un désir de discrétion dont je me suis repenti toujours. Ils ont fait le tour de la nef à pas lents, parlant à mi-voix, et de temps à autre levant les yeux vers la voûte. La femme, qui me paraissait extrêmement jeune, tenait ses bras repliés et serrés contre elle et parfois frissonnait. On entendait des paquets de pluie crépiter contre les verrières. Un instant ils disparurent à ma vue en s'avançant sous la tribune. Je croyais qu'ils allaient sortir et attendais pour me mettre en mouvement que le panneau de la porte capitonnée résonne en retombant quand de nouveau leurs pas retentirent.

Léo Barthe, Chroniques scandaleuses de Terrèbre

20061025-0004.jpg

 

Publié dans Rhône | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

18/06/2015

Robert

- Un petit coup de Bourgogne pour fêter ça? Je le fais venir. Un Nuits Saint Georges, sur le gibier, il n'y a que ça de vrai, le Bourgogne.

- Merci, non.

Il en reste comme deux ronds de flan. Ce refus c'est pire qu'un crime de lèse-pinard. Ça ressemble à une rébellion. Des souvenirs haineux lui remontent dans la gorge et allument une vilaine lueur dans son œil. Il ne peut pas s'empêcher, ce salopard.

- Remarque avec le mal que ça a fait à ton père, je comprends.

Il fait très chaud. C'est souvent comme ça par ici, au début de l'automne. J'ai roulé comme un con, toutes fenêtres baissées, pendant les dix premiers kilomètres. J'ai même failli me retrouver dans le fossé une fois ou deux. Je ne lui ai pas envoyé son plat de sanglier en travers de la gueule uniquement parce que Christiane avait l'air vraiment navrée. Je suis parti sans même claquer la porte qui était ouverte sur la douceur de l'air.

Dominique Delahaye, à fond de cale

DSCF4823 [640x480].JPG

Publié dans Rhône | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

10/05/2015

Bonne impression

Trouvaille du jour, sur recommandation de Jérôme (merci Jérôme), ce blog d'une impressionnante ambition: la reconstitution en 3D de Lyon en 1700. Ci-dessous la porte d'un musée de l'imprimerie, et derrière en un clic, le blog en question.

imprimerie.jpg

Publié dans Rhône | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

11/03/2015

Arêtes de poisson ?

xDSCF6499 [640x480] (2).JPG

Publié dans Rhône | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

20/11/2014

See you

IMG_3989 [640x480].JPG

Publié dans Rhône | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

03/11/2014

Arlequin de caserne

xIMG_3990 [640x480].JPG

Publié dans Rhône | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

28/05/2014

Il faut que ça change

"Maintenant, tout va changer", pensa t-il. Il défit le bouton de son col de chemise, prit son chapeau à la main, se mit à marcher plus vite en esquissant même un pas de danse, et se sentit heureux. Il arriva dans sa rue, fit un petit signe de tête aux enfants, se dirigea vers sa maison, monta l'escalier, prit ses clés dans sa pocher et ouvrit la porte de sa chambre.

Mais dans sa chambre tout était toujours pareil: une table, deux chaises, un lit. Il s'assit, entendit de nouveau le tic-tac, et toute sa joie s'envola, car rien n'avait changé.

Et l'homme fut saisi d'une grande fureur. Il vit, dans la glace, son visage devenir tout rouge et ses yeux se plisser; alors il serra ses poings convulsivement, les leva et les abattit sur la table, une fois, puis une autre, et puis il se mit à tambouriner en criant sans arrêt: "Il faut que ça change! Il faut que ça change!"

Du coup il n'entendait plus le réveil. Mais alors ses mains commencèrent à lui faire mal, la voix lui manqua, il entendit de nouveau le réveil et rien ne changea.

"Toujours la même table, dit l'homme, les mêmes chaises, et le lit, et le portrait. Et la table je l'appelle table, le portrait je l'appelle portrait, le lit se nomme lit et la chaise se nomme chaise. Au fait, pourquoi? En anglais on appelle le lit "bedde", la table "teîbel", le portrait "pictcheur" et la chaise "tchair", et on se comprend. Et les chinois aussi se comprennent."

"Pourquoi le lit ne s'appelle pas portrait?" se dit l'homme, et il sourit, puis il se mit à rire, et il rit, il rit tant et si bien que les voisins tapèrent contre le mur en criant "silence!".

"Maintenant ça change!" s'écria t-il, et désormais il appela le lit "portrait". "Je suis fatigué, je vais aller au portrait", disait-il, et souvent, le matin, il restait longtemps au portrait, se demandant comment il appellerait la chaise, et il nomma la chaise "le réveil".

Peter Bischel, Histoires enfantines

DSCF8102 rhone.JPG

Publié dans Rhône | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

15/03/2014

Oui, mais alors, pas mes doigts

xIMG_2485 rhone.JPG

Publié dans Rhône | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

11/03/2014

La solitude

Je l'ai trouvée devant ma porte,
Un soir, que je rentrais chez moi.
Partout, elle me fait escorte.
Elle est revenue, elle est là,
La renifleuse des amours mortes.
Elle m´a suivie, pas à pas.
La garce, que le Diable l'emporte!
Elle est revenue, elle est là [...]

La solitude, Barbara

xDSCF8459 rhone.JPG

Publié dans Rhône | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

13/02/2014

Efforts de transparence

xDSCF7461 [640x480].JPG

Publié dans Rhône | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

05/12/2013

Qu'est-ce que tu regardes ?

xIMG_0915 rhone.JPG

Publié dans Rhône | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

27/11/2013

Morpion I & Morpion la revanche

xIMG_4496 rhone.JPG

Publié dans Rhône | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

12/11/2013

Cooler and Warmer

xDSCF7474 [640x480].JPG

Publié dans Rhône | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

23/10/2013

On fait la course, papa!

xDSCF6234 [640x480].JPG

Publié dans Rhône | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

16/10/2013

Tu viens chez nous ?

xDSCF8074 rhone.JPG

Publié dans Rhône | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

29/07/2013

Tatonnement

x2007_1229(076) [640x480].JPG

Publié dans Rhône | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

10/07/2013

On chante

on chante.jpg

Publié dans Rhône | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

18/06/2013

Concerts en vue

xIMG_2873 [640x480].JPG

Publié dans Rhône | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

13/06/2013

Si j'avais un marteau

xIMG_4284 [640x480].JPG

Publié dans Rhône | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook