Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/03/2017

Maquis

xIMG_5735 [640x480].JPG

Publié dans Charente | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

28/02/2017

Dehors!

xIMG_5586 [640x480].JPG

Publié dans Charente | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

18/10/2016

Tempête

xIMG_1680 [640x480].JPG

Publié dans Charente | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

29/03/2016

Dr Jeckyll & M. Hyde

IMG_1639 [640x480].JPG

Publié dans Charente | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

15/03/2016

Circuits (bis)

xIMG_1780 [640x480].JPG

Publié dans Charente | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

06/06/2015

Ma grand-mère Autin

Ma grand-mère Autin, soit dit en passant, avait entrepris un temps de m'apprendre à déchiffrer les mots dans un vieil album illustré des aventures de Gepetto, Jimmy Cricket et Pinocchio (Se dice delle bugie, piccolo, il suo naso si allungera!); des mal embouchés fissa avaient mis le holà à ce début d'instruction et m'avaient sans ménagement arraché à sa bienfaisance e à son affection. Par la suite, sitôt passée la saison des culottes courtes et de Gédéon le petit canard, puis celle déjà plus dissipée de Ribouldingue, Croquignol et Filochard, les bons pères qui, je ne sais trop comment, avaient hérité de moi comme d'une mauvaise fortune, ne me laissèrent non plus loisir de me familiariser plus avant avec les études en me flanquant à la porte de leur pensionnat de cambrousse sans autre bagage que mon âge tendre et ma tête de cochon. J'entrai à la Friterie Brunetti vierge devant la vie, même les honneurs du certif m'avaient été épargnés; ce sont les cafés qui m'ont instruits.

Pierre Autin-Grenier, Friterie-Bar Brunetti

xIMG_8186 [640x480].JPG

Publié dans Charente | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

14/05/2015

Passez

xIMG_5705 [640x480].JPG

Publié dans Charente | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

07/04/2015

Le cercle des intimes

xIMG_6545 [640x480].JPG

Publié dans Charente | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

02/04/2015

Pour un moment d'écriture [sous le coude]

xIMG_6130 [640x480].JPG

Publié dans Charente | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

30/03/2015

Rencontres sur un paillasson disparu

xIMG_5746 [640x480].JPG

Publié dans Charente | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

12/02/2015

-

IMG_6310 [640x480].JPG

Publié dans Charente | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

18/01/2015

Départs compromis

xIMG_8599 [640x480].JPG

Publié dans Charente | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

10/01/2015

Lourde

xIMG_9096 [640x480].JPG

Publié dans Charente | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

15/12/2014

Mais on peut voir, quand même?

xIMG_5817 [640x480].JPG

Publié dans Charente | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

06/12/2014

En réflexion

xIMG_8424 [640x480].JPG

Publié dans Charente | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

03/12/2014

Paillasson-bouée

xIMG_5871 [640x480].JPG

Publié dans Charente | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

10/11/2014

Faucheux

xIMG_5661 [640x480].JPG

Publié dans Charente | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

07/11/2014

à ton pied

sIMG_5586 [640x480].JPG

Publié dans Charente | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

11/09/2014

Open the doors there are the people

Death, she must have been your will
A bone beneath the reaper's veil
With your voice my belly sunk
And I began to feel so drunk

Candle, candle, on my clock
Oh Lord, I must have heard you knock me out of bed
As the flames licked my head
And my lungs filled up black in their tiny little shack
It was real and I repent
All those messages you sent, clear as day, but in the night
Oh, I couldn't get it right

Here is a church and here is a steeple
Open the doors there are the people
And all their little hearts at ease
For another week's disease

And eagle, eagle, talon, and scream
I never once left in between
I was on the fence and I never wanted your two cents
Down my throat, in to the pit, with my head upon the spit
Oh Reverend, please, can I chew your ear?
I've become what I most fear
And I know there's no such thing as ghosts
But I have seen the demon host

Timber Timbre, 'Demon Host'

IMG_8481 [640x480].JPG

Publié dans Charente | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook