Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/09/2016

j'en ramasserai une paire dans la cour devant notre maison

Là aussi il y a des précédents en la matière. Mes recherches sommaires me l'ont appris hier. On invoque la foudre en guise d'explication pour ces pluies de volatiles bannis vomis du ciel.

Moi-même j'en ramasserai une paire dans la cour devant notre maison. A quelques pas du perron. C. serait sur le point de sortir, je crois - ou était-ce plus tard ? - Son cri d'effroi, la porte d'entrée qui claque. Je suis à mon bureau. Me précipite dans le hall où je trouve C. adossée au mur, respiration tendue bouche pincée yeux fixés au plafond bras ballants. Contre toute attente je les brûlerai dans la cheminée. C. voudra sans doute m'en dissuader. Les volutes noires un signal que je m'imagine leur adresser. Mais déjà j'avance de quelques jours, à moins que je ne compose plusieurs souvenirs; le temps à l'arrêt me rappelle à l'ordre? Ceci n'a pas encore eu lieu.

Charognards, Stéphane Vanderhaeghe - Quidam Editeur

 

 

xIMG_0971 [640x480].JPG

Publié dans Bretagne | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.