Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/11/2015

- Ah! L'amour!

- Ah! L'amour! s'écria Agilulfe (sa voix eut une montée si brusque que Priscille en fut tout effarouchée. Mais lui, de but en blanc, se jeta dans sa dissertation sur la passion amoureuse. Priscille se sentait brûler d'un tendre feu; appuyée à son bras, elle le poussa vers une pièce où trônait un grand lit à baldaquin). Chez les anciens, l'amour était considéré comme un dieu... Poursuivait Agillulfe. Et patati, et patata...

Priscille referma la porte à double tour; elle vint tout près de lui, courba la tête sur la cuirasse et murmura:

- J'ai un peu froid, le feu est éteint...

Agilulfe enchaîna:

- L'opinion des anciens, sur ce point de savoir s'il vaut mieux faire l'amour dans des pièces froides ou chaudes, est loin d'être unanime. Néanmoins, au jugement de la majorité...

- Oh! rien de ce qui touche à l'amour ne vous échappe! chuchota Priscille.

Le chevalier inexistant, Italo Calvino

x20070806-0014.jpg

Publié dans Bretagne | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

26/11/2015

un peu de l'air

Le soleil se lève vers 6h15, un peu après moi. Les goélands sont odieux à ce moment-là. Il émerge haut dans le nord-est, au-dessus du continent invisible dans la brume. Il monte à toute vitesse.

l'urgence était de se confectionner du café. La cuisine est sombre, le sol glissant, tout ce qu'on y touche est gras. C'était la prison autrefois. Et la réserve de vivres, toute noire derrière, le cachot. Les réchauds sont énormes, il n' a pas de petites casseroles, j'ai dû tout inventer. Revenu aux remparts avec un bol brûlant entre les mains, j'allais bien.

Froid vif, humide surtout, dans la casemate. Cette nuit, je me suis rhabillé pour pouvoir dormir. Il faut laisser la porte ouverte, pour qu'entre un peu de l'air d'été. L'été, c'est mardi.

Fort-Cigogne, Jean-Pierre Abraham - Le temps qu'il fait éditions

x20070804-0040.jpg

Publié dans Bretagne | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

22/11/2015

la venelle

Mme Houdin. Mme Houdin. Mme Houdin. J'a martelé son nom à chaque tour de pédale. J'ai à nouveau une lettre, de son mari sans doute... J'ai tellement hâte de retrouver la petite venelle, avec ses nains, ses rosiers grimpants, le balcon et la belle dame, si charmante, qui m'avait offert une délicieuse citronnade.

Je m'approche enfin de la venelle. Elle y est bien, si étroite, mais quelque chose au bout me barre la vue. Je m'avance sans trop y croire. des ronces. La venelle est remplie de ronces et d'épines entrelacées. Je me bat avec le roncier, le pousse, le rabat, l'écrase, me griffe, me lacère, j'avance, le roncier est de plus en plus épais et, à travers les tiges entremêlées, j'aperçois un mur. Mais il n'y a pas de sentier, pas de rosier ni de balcon, et aucune Mme Houdin ne pourra m'ouvrir la porte.

Le facteur Phi, Franck Manuel

xIMG_0420 [640x480].JPG

Publié dans Gard | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

15/11/2015

Les plumes

IMG_0231 [640x480].JPG

Publié dans Gard | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

13/11/2015

Suite (Suite (Suite (Suite (Suite (Suite (...))))))

IMG_7319 [640x480].JPG

Publié dans Hérault | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

11/11/2015

Contagion

IMG_7356 [640x480].JPG

Publié dans Hérault | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

03/11/2015

Le monde à portée de mains

IMG_4937.JPG

Publié dans Aube | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook