Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/05/2015

Joseph

Il dormait à plat sur le dos, la couverture et le drap tiré sur lui sans pli; la patronne avait enlevé le traversin et l'oreiller parce qu'il ne s'en servait pas, jamais, il le lui avait dit, il avait pris l'habitude dans les maisons de cure et l'avait gardée. La chambre est presque entièrement remplie par deux lits disposés tête-bêche. Il occupe celui qui fait face à la fenêtre, tout de suite à droite de la porte en entrant; l'autre lit est recouvert d'une couverture rouge et lourde.

Joseph, Marie-Hélène Lafon

IMG_1494 loireNB.jpg

Publié dans Loire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

25/05/2015

Thelma

Mais à présent que Thelma a grandi et est devenue une jeune femme, elle souffre d'une phobie très particulière qu'aucun d'entre nous n'est parvenu à comprendre.

La phobie de Thelma est la suivante: elle a une terreur pathologique des portes à tambour.

Je travaille actuellement sur unr théorie selon laquelle cette phobie résulterait d'un "double complexe d’œdipe inversé avec salto arrière". En langage plus simple, il s'agit d'un complexe provoqué soit (1) par une peur anormale de la part de l'enfant de n'éprouver aucune peur anormale parmi les peurs anormales qu'il pourrait entretenir à l'égard d'un de ses parents, ou des deux, soit (2) par une hyperacidité de l'estomac.

Le cerveau à sornettes, traité d'Evitisme - Roger Price

porte tambours.jpg

Publié dans Et d'où, d'abord ? | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

23/05/2015

Un homme, du seul fait qu'il l'avait proféré, était obligé de croire au plus invraisemblable mensonge

Des citoyens d'une réputation irréprochable déposèrent qu'ils m'avaient vu prendre langue sur le ton le plus familier avec des cavaliers barbares lors de l'ouverture de la citadelle, site qui, selon leurs dires, m'était si bien connu que je m'y déplaçais comme chez moi, de sorte que j'avais naturellement pris la direction des opérations d'évacuation des morts. J'étais donc le seul susceptible d'avoir empoisonné les citernes, car, ainsi que l'exposa longuement l'un des officiers supérieurs présents, il allait de soi et il s'en portait garant, nul militaire n'aurait pu commettre une telle félonie. L'avocat de la défense prit le risque de déplaire en demandant à cet officier s'il était possible qu'un civil pénétrât dans l'enceinte de la citadelle. Il y eut un moment de gêne jusqu'à ce que le grand soldat optât pour un moyen terme: il fallait supposer que quelque jeune homme de troupe ait été leurré par de fallacieux discours au point d'ouvrir la porte à un pékin, se rendant ainsi complice, à son insu, d'un crime monstrueux. Je fus saisi par une pensée qui, naïf que j'étais, ne m'avait jamais effleuré. Un homme, du seul fait qu'il l'avait proféré, était obligé de croire au plus invraisemblable mensonge. Cet officier soutenait l'hypothèse la plus absurde qui puisse se concevoir avec une entière bonne foi.

La Barbarie, Jacques Abeille

IMG_6712.JPG

Publié dans Loire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

20/05/2015

Porte-monnaie (tout cuir)

xDSCF6761 [640x480] (2).JPG

Publié dans Bourgogne | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

17/05/2015

Tout un foin (et beaucoup de lumière)

xIMG_0223 [640x480].JPG

Publié dans Var | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

14/05/2015

Passez

xIMG_5705 [640x480].JPG

Publié dans Charente | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

10/05/2015

Bonne impression

Trouvaille du jour, sur recommandation de Jérôme (merci Jérôme), ce blog d'une impressionnante ambition: la reconstitution en 3D de Lyon en 1700. Ci-dessous la porte d'un musée de l'imprimerie, et derrière en un clic, le blog en question.

imprimerie.jpg

Publié dans Rhône | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

04/05/2015

J'ai préparé mes habits

Il n'y avait rien à ajouter. Je suis parti m'enfermer dans ma chambre. Elle m'horripile, maman, quand elle me prend encore pour un enfant.
J'ai préparé mes habits en prévision du lendemain, le costume, la cravate, ces chaussures hideuses, et je me suis couché.Impossible de dormir. Les yeux  ouverts, je luttais contre des idées noires. C'était vrai que je m'étais bêtement mis en avant. Quel besoin avais-je eu de signer c e papier? L'action de masse est une chose, jouer les héros en est une autre.

Comme si rien, Jean-Noël Blanc

IMG_0577 bourgogne.JPG

Publié dans Bourgogne | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook