Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/09/2014

il faut bien avoir un vrai ami dans la vie

- Hé oui, jeune homme, hé oui, me répond t-il avec un soupir, il faut bien avoir un vrai ami dans la vie.

Il précisa d'ailleurs tout de suite sa pensée:

- Dans la vie, oui, et à la préfecture de police, en général...

Il me cligna de l’œil. Il se méfiait d’ailleurs de l'Alsacien et verrouillait la porte de sa chambre depuis le jour où Kuhl s'y était introduit en son absence et en avait fait l'inventaire détaillé, marquant soigneusement chaque objet sur son petit carnet en peau de porc. Avant de sortir, il n'avait pas pu s'empêcher de faire un peu d'ordre autour de lui et à son retour, Vanderputte avait trouvé la chambre rangée, nettoyée, astiquée, aérée, - on eût dit, racontait plus tard le vieux avec horreur, qu'un cyclone avait balayé les lieux. Devant ce désastre, Vanderputte avait d'abord poussé un hurlement effroyable, puis s'était trouvé mal, il avait fallu appeler le praticien. Plusieurs mois d'un labeur de fourmi suffirent à peine au vieux pour recréer un désordre familier; du reste, certaines épingles, certaines aiguilles de montre et toute une collection de ressorts à boudin aux formes particulièrement curieuses n'ont jamais été retrouvés.

Le Grand Vestiaire, Romain Gary

xIMG_2009 [640x480].JPG

Publié dans Gard | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.