Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/11/2012

Madame est musicienne

Madame est musicienne, monsieur écrit. A cause de la guerre, ils ont dû quitter leur logis de Bruxelles et prendre, dans la banlieue, un abri moins coûteux. C'est au faîte d'un immeuble prétentieux, qui deviendra "de rapport" plus tard, quand les rues n'auront plus d'ornières et que les champs alentour
seront devenus des jardins. En attendant, avec l'eu et le gaz à tous les étages comme en ville, on rencontre sur tous les paliers de petits morveux dont les mines hébétées sont bien de la campagne.
Mais, la porte close, on est chez soi. Quelques tableaux pour masquer les taches au mur, deux ou trois plâtres, une tenture, ont fait de la chambre de madame un joli studio. Et puis, il y a le balcon d'où l'on peut se donner l'illusion d'une villégiature très loin, car voici l'été et le soleil illumine, en face, un grand parc, avec de vieux arbres et des oiseaux tout plein, dés que le jour se lève.

André Baillon, Attitude, dans la revue Capharnaum n°3

DSCF0458 savoie.JPG

Publié dans Savoie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.