Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/01/2012

Miroir à ouvrir

porte, miroir

Publié dans Rhône | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : porte, miroir | |  Facebook

27/01/2012

Vrai-faux fermé

porte, vouté

Publié dans Rhône | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : porte, vouté | |  Facebook

25/01/2012

abandon

porte, rouille

Publié dans Ile-de-France | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : porte, rouille | |  Facebook

23/01/2012

Sushi contreforts

porte, sushi

Publié dans Ile-de-France | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : porte, sushi, contreforts | |  Facebook

21/01/2012

peur bleue

porte, bleue, toilettes

Publié dans Et d'où, d'abord ? | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : porte, bleue, toilettes | |  Facebook

19/01/2012

Jouons un peu

bleu, porte, battant

Publié dans Ardèche | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : bleu, porte, battant | |  Facebook

17/01/2012

logé losange

rose, porte, losange

Publié dans Ile-de-France | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

14/01/2012

sentir

Alberto Girri m'a dit qu'il avait rencontré Mujica Lainez un mois avant sa mort; et Mujica lui avait dit qu'il n'avait pas peur, mais qu'il savait qu'il allait mourir. Une pareille certitude ne pouvait être basée sur des causes, mais sur cette saveur particulière de la mort, que l'on doit sentir, et dont on sait qu'on ne l'a jamais sentie auparavant. Qui ne peut se communiquer, sans doute, puisqu'on peut seulement communiquer ce que l'autre a déjà éprouvé. Les paroles supposent une expérience partagée; dans le cas de la mort c'est impossible.

Juan Luis Borges, Borges en dialogues (avec Osvaldo Ferrari)

porte, chantier, nuages

Publié dans Et d'où, d'abord ? | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : porte, mort, borges | |  Facebook

11/01/2012

Grinbruicité

Au matin on frappa à la porte. Grin-
bruicité des clefs fogées. Et sur
La neige molle mouillée, le piétiné des nuits baroques.

Daniil Harms

porte, frapper, neige

Publié dans Savoie | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : porte, frapper, neige, daniil harms | |  Facebook

09/01/2012

STALKER

porte, stalkerporte, stalker

porte, stalker

 

Publié dans Et d'où, d'abord ? | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

07/01/2012

stabilité impossible

porte, escalier, descendre, monter

Publié dans Loire Atlantique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : porte, descendre, monter | |  Facebook

05/01/2012

moitié

- Vous savez le tarif pour le transport d'un homme en litière...
Mon oncle décrocha une bourse de sa ceinture et la jeta, sonnante, aux pieds du porteur. Celui-ci la soupesa et déclara:
- Mais c'est beaucoup moins que la somme convenue, senor !
- La moitié! dit Médard tandis que le vent relevait les pans de son manteau. Il enjamba le porteur à cloche-pied, entra par la porte grande ouverte qui conduisait à l'intérieur du château, poussa à coups de béquille les deux lourds battants qui se refermèrent avec fracas, et comme le portillon restait encore ouvert, le claqua et disparut. Nous continuâmes d'entendre à l'intérieur les coups sourds et alternatifs de son pied et de sa béquille se dirigeant le long des corridors vers l'aile du château où étaient ses appartements privés et, là encore, claquer et verrouiller les portes.

Italo Calvino, le vicomte pourfendu

porte, rouge, château

Publié dans Alpes de Hte-Provence | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : porte, italo calvino | |  Facebook

03/01/2012

comme un appel

Depuis que Mehdi était malade, Lisa se retranchait dans sa chambre mais en laissait la plupart du temps la porte ouverte, ce qui me semblait être un drôle de signe, comme un appel. Nous entendions parfois la musique qu'elle écoutait, nous assistions à ses conversations téléphoniques, nous savions quand elle était allongée sur son lit ou assise à son bureau et cela me gênait que ma fille de seize ans n'éprouve pas le besoin de s'isoler, de créer autour d'elle une bulle qui la protégerait, cela me gênait d'être confronté à son intimité, de la voir évoluer devant son miroir, se coiffer longuement ou tracer à l'infini des volutes sur un cahier, j'avais du mal à être témoin du désoeuvrement de Lisa, de son égarement et de son sommeil sans fin, ses journées vides et l'apparent questionnement qui semblait la hanter.

Brigitte Giraud, Pas d'inquiétude

porte, bleue, savoie

Publié dans Savoie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : porte, brigitte giraud | |  Facebook

01/01/2012

un pas, une coulée

porte, blanche, gouttière

Publié dans Et d'où, d'abord ? | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook