Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/02/2010

Eclairante présence

xP1040649 [640x480].JPG

Publié dans Rhône | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook

Commentaires

Ah oui c'est vrai. je ne pense jamais à dire ça aux gens que j'aime, mais c'est très bien (sans rire), leur dire merci pour leur présence, même absente, éclairante.

Écrit par : Sophie | 02/02/2010

Sophie: quelle finesse, Sophie, quelle finesse... !

moi maintenant je le dis, voilà, en prenant tout le monde à témoin (comme ça c'est valable devant un tribunal: "Si, Monsieur le Juge, je suis très éclairé, tout à fait, ne me faites pas dire ce que je vous ai pas dit, je suis très éclairé. Et je le suis, et je peux témoigner, par X dont l'éclairante présence a jalonné mon chemin vers vous, etc, etc...
Monsieur le Juge, s'il vous plait, Monsieur le Juge, n'y aurait-il rien sur l'éclairante présence dans le Code Civil ? Monsieur le Juge ? Eh ! Oh ! Monsieur le Juge ?) !

et puis tiens, Sophie, puisque tu es là... et ben... c'est encore mieux éclairé !

Écrit par : thomas p | 03/02/2010

M'sieur le Juge, pendant que vous y êtes, vous pourriez régler le sort des bandeaux pubs parasites qui se sont installés dans le bandeau de la page ?!

Écrit par : Jean S. | 03/02/2010

Cher Monsieur Jean S.,

Cela tombe bien car je m'attaque actuellement à la notion de parasitage. C'est une question délicate. Bien sûr, régler le sort de ce bandeau est tentant, et en même temps il y a tant de choses à faire en termes de parasitage... Allons, soyez sure que j'y travaille avec opiniâtreté, justesse, détermination.

Je retiens votre proposition pour une mise en œuvre à date indéterminée, mais accompagnée de toutes mes promesses, ce qui vous l'avouerez est déjà beaucoup et n'arrive pas toujours.

Puisque l'heure s'y prête, je vous prie de recevoir, Monsieur, l'expression de ma plus profonde gratitude à l'égard de votre - vous aussi, ce n'est évidemment pas le monopole de Sophie - très éclairante présence en ce joli matin, éclairante présence qui s'immisce dans les demandes les plus folles (les bandeaux parasites, non mais, qu'est ce que c'est que cette histoire ?) et dans les détails les plus doux.

PS: je suis sûr que c'était pas vous le scooter. Vous ne vous ressemblez pas.

Écrit par : thomas p | 04/02/2010

Je connais Jean, qui m'fait connaître votre blog, et je peux vous assurer que ce n'est pas elle sur le scooter : elle est incapable de conduire un deux roues !

Joli blog et bon 4 février, tiens !

Écrit par : Little Miss Sunshine | 04/02/2010

Mince, si ça se trouve je me suis trompé de Jean S.
Était-ce Jean Seberg ? Ne pouvait-elle avoir un scooter ?

Écrit par : thomas p | 04/02/2010

Oh purée ! Cher Jean S, je n'avais pas constaté à quel point votre critique était juste. Je trouvais que le bandeau pub avait grossi, que ça bougeait, bref c'était agaçant.

Mais il est devenu interactif et il suffit de survoler le bouzin par erreur pour s'en vouloir immédiatement. Alors, là, oui, parasite, oui, le mot est faible.

Purée. Je suis énervé.

Écrit par : thomas p | 04/02/2010

Les commentaires sont fermés.