Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/01/2009

Comme si tu savais

"Caresse de toutes tes forces ton front, caresse ton cou, ta poitrine, prends ta tête à deux mains comme un fruit, tiens ta bouche et tes yeux dans tes doigts qui se serrent.

Comme si tu savais que rien ne peut se déchirer.

Caresse étroitement ta dernière caresse, étends, étends ton corps, écoute:

Les portes des maisons.

Pense à ce qui se tait."

Joel Bousquet, traduit du silence

 

Pour la porte, (encore) merci à Ema.

 

don e col bergen norvege DSC_8196.jpg

Publié dans Norvège | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : joel bousquet | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.