Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/12/2006

Allez, il est temps de vous confesser mes enfants... + EDITION SPECIALE PAR EFFRACTION

medium_20061031-0134_x.jpg
 

EDITION SPECIALE !

Pour la première fois je rentre par effraction dans le rituel quotidien de mes publications de porte. Mais bon, je suis énervé.

Je tairais le nom du journal gratuit dont je vais vous parler, je vous expliquerais juste qu'ils ont publié ce matin une pleine page de pub pour eux-mêmes, intitulée "La presse à de l'avenir".

Voici, parmi moult slogans étalés dans tous les sens sur la page, les deux phrases les plus visibles:

"Comme l'Amour, la presse c'est mieux quand c'est gratuit."

"Dans 80% des pays, non seulement la presse n'est pas libre, mais en plus elle est payante"

Alors que ce soit bien clair: je ne rouvre pas le débat sur la prostitution, ni celui sur la presse gratuite contre la presse payante. En ce qui me concerne j'observe que tout quotidien gratuit a structurellement / potentiellement des conflits d'intérêts avec leurs annonceurs à la moindre vélléité d'être libre. Que certains puissent etre bien faits, agréables à lire, voire même utiles pour faire revenir les français vers la presse n'y change rien. D'ailleurs, je les lis régulièrement (mais de moins en moins).

Mais retourner les choses jusqu'à faire passer implicitement et efficacement les journaux payants comme pas plus libres, voir pour des putes (si, si, relisez), là je trouve qu'il y a presque matière à un procès moralement justifié. Car la morale de l'histoire est: puisqu'on n'est de toute façon pas libres, pourquoi payer ?

De quoi rendre le système parfaitement vertueux, à long terme. Bel avenir, et pas seulement pour la presse !

Allez, ouvrez la porte des commentaires, ce soir, y'a débat !!!

Publié dans Somme | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : presse gratuite presse payante libre liberté | |  Facebook

Commentaires

Bon camarade, le diagnostic est bon, mais quelles sont les propositions ?
Pour ma part, je ne vais plus aux putes depuis qu'elles ont la même qualité que les gratuites ! les publications bien sur !

Écrit par : fred | 21/12/2006

mmmmhhh.... je vois que ça se bouscule ici... c'est bien ce que je disais...
j'ai pas de proposition, si ce n'est le respect d'un certain esprit, y compris dans la pub...
bon, je rentre du théatre, je suis plus cool que ce matin, je vais aller me coucher; toutefois si qqs débatteurs énergiques s'en mêle je reprendrais les choses en main dés demain..

Écrit par : Thomas P. | 21/12/2006

Effectivement, y a pas foule, de mon côté c'est vrai qu'au niveau des informations mondiales, je ne lis que du gratuit après au niveau spécifique je passe au payant

Écrit par : vincent J | 22/12/2006

J'avais bien recu l'annonce gratuite d'un grand debat prevu hier sur ce site mais j'ai oublié ! Il n'est jamais trop tard.
Sur le journaux gratuits, je suis d'ac avec toi tom. conflits d'interets, c'est sur. Les personnes les plus importantes dans la hierarchie de ces journaux, ce sont les commerciaux qui ramènent des annonceurs et qui font tourner les presses, ce ne sont pas les rédacteurs de news.
Mais bon, je pondère un peu mon propos car je les lis et je trouve cela super pratique d'avoir un vague idée de l'actualité en moins 10 min.
mais bon quoi dire de plus. C'est un service comme un autre et personne ne t'oblige a les lire....

Écrit par : laure | 22/12/2006

Enfin, que reste t-il encore dans la PN, la PQR et les gratuits ? des reprises de communiqué de presse, un peu d'intrigue sur les dessous de la politique, quelques résultats spotifs, un horoscope et surtout des traitements sous un angle de + en + people.
Bref, un demi-heure de tranche matinale à la radio tout les matins vaut lecture de l'ensemble.

Pour trouver de l'analyse, de la perspective, une réflexion faut chercher ailleurs. Pour ma part aprés avoir été afficionado du monde diplomatique puis lassé par son coté alter-stérile, je suis passé à Alternatives économiques. Un mensuel vraiment intéressant qui traite l'économie et le social avec des sujets d'actu, des analyses... mais surtout qui donne à réfléchir.

Pour rebondir sur le débat initial Alter Eco est géré par une coopérative (Scop), possède et veille à son indépendance.
Sur le site ci-dessous vous trouverez statuts et comptes de la Scop.
http://www.alternatives-economiques.fr/site/6.html

Écrit par : fred | 22/12/2006

Enfin, que reste t-il encore dans la PN, la PQR et les gratuits ? des reprises de communiqué de presse, un peu d'intrigue sur les dessous de la politique, quelques résultats spotifs, un horoscope et surtout des traitements sous un angle de + en + people. Bref, un demi-heure de tranche matinale à la radio tout les matins vaut lecture de l'ensemble. Pour trouver de l'analyse, de la perspective, une réflexion faut chercher ailleurs.

Pour ma part aprés avoir été afficionado du monde diplomatique puis lassé par son coté alter-stérile, je suis passé à Alternatives économiques. Un mensuel vraiment intéressant qui traite l'économie et le social avec des sujets d'actu, des analyses... mais surtout qui donne à réfléchir.

Pour rebondir sur le débat initial Alter Eco est géré par une coopérative (Scop), possède et veille à son indépendance. Sur le site ci-dessous vous trouverez statuts et comptes de la Scop. http://www.alternatives-economiques.fr/site/6.html

Écrit par : Fred | 22/12/2006

euhh... sans vouloir fermer la PORTE (je m'efforce de garder une ligne éditoriale) le débat inital n'était pas

"pour ou contre la presse gratuite"

mais

"pour ou contre le droit pour la presse gratuite de chercher insidieusement à discrétiter la presse payante en colportant le message que celle-ci n'est pas plus - structurellement - honnête et pertinente que la leur"

allez, c'est reparti...

Écrit par : Thomas P. | 22/12/2006

ah d'accord ! contre alors.

Mais cela mérite t-il un débat ?

Écrit par : fred | 22/12/2006

non ;)
par contre c'est si insidieux et en même temps si évident que cela mérite de réagir de façon obligatoire, non ?

Écrit par : Thomas P. | 22/12/2006

Les commentaires sont fermés.